Déviance – Stéphanie Sylvain & Whitney St-Onge Boulay

Informations :
Titre : Déviance
Auteur(e)s: Stéphanie Sylvain & Whitney St-Onge Boulay
Collection : Corbeau
Maison d’édition : ADA Éditions
Date de Parution : Février 2019
Nombres de pages : 250 pages
ISBN : 9782898031014

Résumé :

Les vrais monstres ne sont pas ceux qui se cachent sous ton lit, mais des gens ordinaires, comme toi et moi.
__________________

Montréal, 2102. Ils sont tous connectés. Connectés à la réalité augmentée. Connectés les uns aux autres. Pris au piège dans cet univers sombre où la déviance est la norme.

Dorothée Boudreau, une jeune trafiquante de caelum, enquête sur ses origines. Lors d’une livraison de stupéfiants qui vire au cauchemar, elle sauve la vie d’une toxicomane quadragénaire qui lui ressemble étrangement. Celle-ci lui confie un secret lourdement gardé : 20 ans plus tôt, on lui a volé son seul enfant.

Cette mère désespérée serait-elle sa génitrice ? Les recherches de la trafiquante sont rapidement interrompues. Un violent conflit éclate au sein de la famille Boudreau ; ses cinq frères sont enragées et lourdement armés. Personne n’est à l’abri.

En cavale, Dorothée doit faire face à des âmes perdues, à des scientifiques immoraux et à des meurtriers. Prête à tout pour survivre, parviendra-t-elle à obtenir les réponses qu’elle cherche ?

Mon avis :

Au départ, j’étais vraiment très incertaine de mon achat. Je me demandais si j’avais bien fait d’avoir choisi ce livre en particulier malgré qu’il m’intriguait énormément. Pourquoi ? La raison était simple : je ne connaissais aucunement les deux autrices. Je n’avais jamais lu de romans d’elles, ni entendu réellement parler d’elles. Bien sûr, je les connaissais vaguement comme étant les deux filles de « Filles de joual », mais je n’avais jamais pris le temps de m’y attarder réellement. Mais la curiosité l’a emporté sur mon achat, puis je me suis retrouvée avec Déviance dans les mains.

Tout d’abord, il est important de comprendre le sens du mot « déviance ». Selon le dictionnaire, cela désigne des comportements non conformes à la société. Une fois ce concept appris, j’ai mieux compris le choix de ce titre. Je peux même dire qu’il est très bien choisi, car ce livre possède pas seulement qu’une déviance, mais bel et bien plusieurs qu’on découvre lentement au fil du récit. Eh oui, étonnement, le récit ne tourne pas seulement autour de Dorothée Boudreau comme laisse sous-entendre le synopsis. Mais il tourne autour de plusieurs personnages secondaires qui ont un rapport avec cette dernière. Ils sont comme des électrons qui tournent autour d’un atome ; celui de la jeune femme. Ces déviants bouleversent chacun à leur façon la vie de la stupéfiante, mais ils ne sont pas les seuls. Elle aussi, par sa simple rencontre, bouleverse leur vie.

Au sujet de la narration, le rythme est rapide. L’histoire est bien ficelée, chaque petit détail est choisi avec soin, se retrouvant aisément plus loin avec des explications. La seule chose qui est « hors norme », mais qui fait le charme de ce roman est le fait que chaque chapitre possède un point de vue différent. Le problème que cela peut causer est une confusion au cours de la lecture, et pourtant, non. Lorsqu’on réalise qu’il ne s’agit plus de Dorothée qui narre son histoire, on développe un sentiment nouveau : celui de la curiosité. Des questions se sont imposées dans mon esprit avec chaque chapitre : qui était le narrateur ? Que nous dévoilerait-il ? Quelle était sa déviance ? Car bien sûr, chaque personnage à sa propre déviance et nous raconte sa propre histoire. Ces différents points de vues auraient pu grandement nuire au roman de ces deux jeunes écrivaines québécoises, et pourtant, ce fut tout le contraire. Avec cette méthode, elles nous permettaient de découvrir la complicité de chacun des personnages, de rentrer dans leur esprit et de les connaître intimement. À propos de ces personnages, j’ai adoré pouvoir voir un semblant de « yin yang » à travers les protagonistes. On voit parfaitement le bien et le mal se battre dans ce roman. Quelque chose de « peu original » dirait certains, mais étonnamment, non. Je n’en dis pas plus sur cela. Au final, j’ai énormément apprécié ma lecture. Je n’ai eu qu’une certaine déception lorsque je me suis rendu à la fin de ce roman : il était trop court, et ne laissait aucun doute qu’il n’aurait pas de suite. Malgré tout, j’ai été émue par le dernier chapitre. Il s’agit d’une leçon de vie, selon moi. Comme quoi, même une personne considérée comme un criminel peut accomplir de belles choses. Tout cela pour dire que … Je vais bien tenir à l’œil ces deux autrices.


Un commentaire sur “Déviance – Stéphanie Sylvain & Whitney St-Onge Boulay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s