Évelyne est morte – Guy Bergeron

Informations :
Titre : Évelyne est morte
Auteur : Guy Bergeron
Collection : Corbeau
Maison d’édition : ADA Éditions
Date de Parution : Janvier 2018
Nombre de pages : 260 pages
ISBN : 9782897867959

Résumé :

Il resserra sa prise sur la gorge. Les yeux exorbités, la dame tentait vainement de respirer.
_________________________________

Policier à la ville de Québec, Adam a vu sa vie chamboulé autant par la maladie que par le départ de sa conjointe et de son fils. Mais ses propres malheurs ne l’empêcheront pas d’enquêter sur les circonstances particulières de celui qui frappe soudainement son ami Simon.

Des fillettes disparues, une voisine au comportement étrange, une belle voyante et de mystérieux chats, autant d’éléments qui conduiront Adam sur les traces d’une troublante organisation. Est-il déjà trop tard pour sauver Simon ?

Évelyne est morte, un polar mêlé de fantastique où les apparences sont bien souvent trompeuses…

Mon avis :

Ce roman a été le tout premier roman que j’ai lu de cet auteur. J’ai d’abord été attiré par le fait que ce soit une œuvre de la collection corbeau, une collection que j’affectionne particulièrement. Mais aussi, j’ai rapidement été intrigué par la franchise du titre « Évelyne est morte ». Ce n’était pas une théorie, mais un fait. Cette vérité m’a toute suite attirée. Lorsque j’ai finalement lu la quatrième de couverture, j’ai eu envie de comprendre ce qui se cachait dans ces pages.

Tout d’abord, il faut comprendre comment j’en suis venu à lire ce roman. Une journée avant que je ne le commence, j’avais déjà entamé un autre livre de la même collection. Il s’agissait d’un livre qui avait des ressemblances avec Déviance, du fait qu’il était dans une dystopie futuriste. Cependant, par un pur hasard, je suis retombé sur ma copie d’Évelyne est morte. Après avoir relu la quatrième de couverture, je n’ai nullement hésité et j’ai entamé ma lecture.

Ce choix, je ne le regretterai jamais.

L’histoire se déroule rapidement. Dès le début, la réponse à notre première question vient à nous : Qui est Évelyne ? Une fois cette question répondue, on passe à autre chose. Les événements qui se déroulent dans la vie de notre policier malade et celui de son ami Simon nous mettent rapidement dans l’ambiance de l’enquête. Sans nous permettre de reprendre notre souffle, des questions ne cessent de nous assaillir : « qui a raison ? » , « qui croire ? » « qui sont-ils ? ». La seule façon de connaître un minimum de réponse ? Lire le livre jusqu’à la dernière ligne.

Utilisant un narrateur omniprésent, Guy Bergeron permet au lecteur de s’immiscer dans l’esprit d’Adam, de Simon et d’autres personnages inconnus. Cela permet aussi de nous faire voir des événements qui serait impossible avec un narrateur présent.

Le seul aspect « négatif », selon moi, est que les lecteurs restent avec plusieurs questions dans l’esprit. Alors que le roman se finit, on reste avec le sentiment que l’histoire de Simon n’est pas complètement terminée, elle. Cependant, ce roman aura-t-il une suite ? Est-ce que les aventures de Simon vont continuer ? Aurons-nous un jour les réponses de nos questions ? Impossible de le savoir, à moins de demander directement à l’écrivain.

Je suis cependant chose d’une sûre formelle : Guy Bergeron est officiellement un auteur que j’aime lire et que j’aimerais continuer à lire. Lors de ma lecture, j’ai découvert une plume que j’affectionne beaucoup, et surtout, un auteur qui est un « touche-à-tout ». Il ne se retient pas à un seul genre littéraire, mais à plusieurs. La preuve : aussitôt que j’ai eu fini de lire, Évelyne est morte, j’ai continué avec Le Métaphore qui est du style fantastique.

Au final, je vais continuer à suivre de près cet auteur. Et vous, allez-vous embarquer dans l’enquête de notre cher Adam et découvrir les horreurs qui bouleversent Simon ?



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s