Chienne – Marie-Pier Lafontaine

Présentation :

● Titre : Chienne
● Auteur : Marie-Pier Lafontaine
● Maison d’édition : Héliotrope
● Date de Parution : Septembre 2019
● Nombre de pages : 90 pages
● ISBN : 9782924666821

Résumé :

Cette autofiction raconte une famille dans laquelle le père sadique et tout-puissant fait régner la terreur. Le projet est simple : décrire avec précision l’effroyable barbarie d’un homme qui roue sa fille de coups, qui la tient en laisse, qui la force à marcher à quatre pattes, à manger sous la table, sans que la mère s’interpose jamais.

Personne ne s’étonnera si l’enfant, devenue grande, finit par mordre.

Avis :

« Chienne » n’était pas un livre que je pensais un jour m’acheter. En fait, je ne connaissais rien du sujet, de son existence ou de l’auteure avant de tomber sur la page couverture pendant que j’errais dans la librairie à côté de mon université. Cette rencontre fut un pur hasard, mais qui m’a pourtant écorchée l’âme.

Ce livre raconte brièvement, dans de courts passages, l’enfance d’une jeune fille qui n’est rien aux yeux de son père. Un « monstre sadique » qui n’a peur de rien, qui se croit tout permis, qui se croit Dieu lui-même. La mère, elle, est la femme typique de ce genre d’homme. Soumise, elle garde les yeux fermés devant l’abjecte vision de l’enfance de ses enfants. Martyrisée elle-même, elle n’essaie pas d’aider ses filles, la chair de sa chair. Elle a enfanté, plusieurs fois, car c’était ce que souhaitait ce monstre.

Je ne savais pas à quoi m’attendre en lisant cette autofiction. Je savais d’avance, en lisant le livre, que j’allais avoir mal, que le dégoût me monterait à la gorge. Et je peux vous certifier que c’est ce qui s’est produit à plusieurs reprises.

Il s’agit du tout premier livre de Marie-Pier Lafontaine. Et elle a visé fort. Les pages se tournent rapidement malgré la peur qu’on ressent, malgré la terreur qui nous fige le sang dans les veines. On avance dans la lecture, le ventre tordu par l’angoisse. On se demande ce que ce monstre va oser faire de nouveau. Que va-t-il trouver comme nouveau « jeu infernal » pour ses filles ? Seul lui le sait. Seul le monstre peut inventer des jeux aussi sauvages.

Dans ce roman, j’ai découvert que la peur du viol n’était pas la pire terreur qu’on pouvait offrir à un enfant. Il y a des façons encore bien pires qu’une agression sexuelle pour détruire une âme, et le monstre de ce livre, s’est amusé à les trouver.

Malgré que cette lecture m’a bouleversée, m’a écorchée l’âme, je me suis surprise à être déçue. Marie-Pier Lafontaine a su trouver des mots simples, et pourtant si forts. Elle va dans le langage cru, sans se soucier de ce qu’elle va faire comme conséquences. Elle veut choquée, faire mal, dégoûté. Et elle y arrive. Cependant, j’ai été déçue d’une certaine façon de ne pas avoir de « suite ». Avec le résumé, je m’attendais à lire une certaine « vengeance » de la petite fille devenue adulte, et pourtant, non. La fin nous laisse avec un goût de rage, d’envie de détruire, de hurler, de se battre. Peut-être reviendra-t-elle avec une autre « suite », une continuation de cette histoire à la « Aurore l’enfant martyr » ou peut-être pas. Et c’est ce « doute » qui me déçoit d’une certaine façon, car j’aurai aimé pouvoir avoir la conviction que cette petite fille devenue adulte ait réussi à s’en sortir. J’aurai eu besoin d’un « Happy End » dans ce livre.

Cependant, malgré ma déception, je comprends la finalité de ce roman. Dès le début, il cherche à nous faire réagir, à nous faire vivre et voir les horreurs qu’on n’aurait jamais osé imaginer. Et le pire dans tout cela, c’est que ce genre d’enfer se produit encore aujourd’hui.

Je ne suis pas parent, mais lorsque j’ai déposé ce livre, je me suis promis une chose : « Quitte à laisser ma vie, jamais je ne laisserai un monstre toucher à un seul cheveu de la chair de ma chair. »

« Chienne » est un roman percutant, plein de vérités, de souffrances, d’espoir brisé, mais où on n’a aucun droit de verser des larmes. C’est un roman qui donne l’envie de vomir, mais qui impressionne aussi par la survie humaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s