Tueurs de l’occulte – Christian Page

Présentation :

● Titre : Tueurs de l’occulte
● Auteur : Christian Page
● Maison d’édition : Guy Saint-Jean Éditeur
● Collection :
● Date de Parution : Septembre 2019
● Nombre de pages : 360 pages
● ISBN : 9782897587550

Résumé :

Des assassins obsédés par des croyances aberrantes.
Des crimes aussi insolites qu’ignobles.
Des innocents au destin effroyable.
Quand l’occultisme mène au pire, le meurtre, au-delà du sacrilège, tourne à l’abomination.

Dans ces pages saisissantes, le journaliste-enquêteur Christian Page raconte 13 affaires criminelles d’ici et d’ailleurs qui ont comme toile de fond le monde des ténèbres ou les phénomènes surnaturels. Ayant bénéficié d’un accès privilégié aux documents et acteurs de la scène judiciaire, il révèle toutes les facettes de ces drames incompréhensibles : la personnalité des individus, les motivations des tueurs, le sort des victimes, le déroulement des enquêtes, l’issue des procès.

Si vous pensez avoir tout lu, c’est que vous n’avez pas encore plongé dans l’univers innommable de ces meurtriers barbares et singuliers pour qui le goût du sang n’est pas une métaphore.

Mon avis :

Tout d’abord, avec ce roman, ne vous attendez pas à suivre une histoire. Il s’agit plus d’un roman que je catégoriserais de « biographique », car l’auteur nous décrit très spécifiquement les moindres détails intéressants des tueurs de l’occulte. Il raconte aussi comment chaque enquête s’est déroulée, comment chaque victime en est arrivée à ce stade, selon les archives qu’il a consultées. Ce roman, comme expliqué sur sa page couverture, est séparé en 13 cas différents de victimes de l’occulte.

Sincèrement, je suis étonnement mitigé sur ma lecture de ces tueurs. Je ne pensais pas avoir eu d’attente vis-à-vis ce livre, mais j’ai été surpris de certaines choses. Je vais quand même commencer par le seul et unique aspect « négatif » que j’ai ressenti dans ce livre. J’ai eu l’impression, à quelques reprises, que Christian Page décrivait avec une certaine insistance les tueurs comme des gens qui s’habillaient de façon gothique. Par exemple, il insistait sur leur longue chevelure noire, sur le fait qu’ils étaient intéressés par les piercings et les tatouages, sur la musique heavy metal, death metal, etc. Bien sûr, je n’ai aucunement douté qu’il s’agissait sûrement qu’une impression ressentît qui provenait de ma part. Mais ce sentiment de « jugement » voir de « stéréotype » m’a réellement déplu. Mais de là à m’empêcher de continuer le roman et de l’apprécier dans son ensemble ? Non.

Outre cette impression que j’avais, j’ai grandement aimé ma lecture. J’ai même été étonnée de m’apercevoir que la plupart des cas de meurtre de l’occultisme étaient dus à des rites sataniques. Dans le cas de ce roman, la plupart des meurtres sont dus aux rites sataniques. Cependant, on peut percevoir des crimes provenant du vampirisme, de la sorcellerie, mais aussi de « secte ». Malgré tout, ce qui m’a surpris, c’est lorsque j’ai réalisé qu’il y avait beaucoup de personnes attirées par le satanique, même sans en venir au meurtre.

Avec cette lecture, je me suis mis à réfléchir sérieusement. À plusieurs reprises, je me suis demandé à quel point la folie, mais surtout, la foi pouvait être forte au point de pousser un être humain à enlever la vie à quelqu’un d’autre. Surtout que, dans certains crimes, il s’agissait de tueurs n’étant même pas majeurs…

Cependant, ce qui m’a le plus marqué dans ce roman est sans aucun doute le 13e cas : celui du « célèbre » et mystérieux tueur en série Jack l’Éventreur. Avant de lire l’œuvre de Christian Page, j’ai longtemps cru que personne ne possédait aucune information sur l’identité de ce dernier. Mais avec ma lecture, je me suis mise à avoir une vision très différente de ce tueur en série…

Au final, j’ai bien aimé ma lecture. J’ai eu un peu de difficulté à le lire sans lire un autre roman en même temps, mais sinon cela, ce fut un moment « agréable » – autant que peut l’être ce genre de sujet – que j’ai passé à découvrir cette psychologie différente de ce que je suis habitué. Si vous êtes intéressé aux tueurs en série, ou même à l’occultisme, ce livre est parfait pour vous. Mon seul conseil serait celui-ci : lisez un crime par jour, voire plusieurs par jours, mais n’hésitez pas à prendre une « pause » avec un roman plus fictif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s